Questions à Bernard Giry, Conseiller Numérique, innovation, recherche, Conseil Régional Ile-de-France

 Quelles sont les forces des collectivités territoriales, et plus particulièrement des régions, pour faire face à la crise que nous connaissons? L’agilité opérationnelle des régions et leurs compétences spécifiques, semblent avoir pris de vitesse les services de l’Etat dans la gestion de la crise du Covid-19. Qu’en pensez-vous? 

Lors du confinement, la Région s’est mise en action dans le cadre d’une très large mobilisation, dépassant le périmètre strict de ses compétences obligatoires, pour apporter une réponse forte à la crise sanitaire en Île-de-France. Son action s’est articulée autour de 5 axes essentiels :

  • Une réponse sanitaire pour aider nos soignants dans leur lutte contre le virus
  • Une réponse éducative pour assurer la continuité numérique et pédagogique pour les lycéens
  • Une réponse économique pour soutenir nos entreprises contraintes à l’arrêt de leur activité
  • Une réponse transports garantissant une offre de mobilité pour maintenir les activités essentielles
  • Une réponse solidaire pour venir en aide aux plus vulnérables.

Au total, ce sont plus de 50 initiatives que la Région a très rapidement prises pour faire face aux enjeux de cette crise inédite sur l’ensemble de son territoire et en lien avec de nombreux partenaires. Pour faciliter l’accès à ces mesures, la Région a immédiatement mis en place un Numéro de téléphone unique.

 

Quel rôle les startups peuvent-elles jouer et quelles solutions peuvent-elles apporter?

La Région mène depuis 2016 une politique de soutien aux startups ambitieuse, en particulier avec Innovup. C’est parce que nous pensons que les startup et PME innovantes peuvent apporter des solutions agiles, rapides, expertes que la Région a créé lors de cette crise une plateforme permettant de fédérer et faciliter la mise en relation des fournisseurs et demandeurs de solutions solidaires. Les partenaires de la Région (pôles de compétitivité, clusters, clubs ETI d’Île-de-France, entreprises franciliennes volontaires) ont été invités à déposer sur « Solutions Covid 19 » leurs offres afin d’aider les citoyens, entrepreneurs et professionnels de santé. Elle a très vite atteint 400 solutions mises à disposition par des structures dans des domaines aussi variés que le télétravail, l’enseignement à distance, l’impression 3D, la télémédecine, la livraison ou la fabrication de gel hydro-alcoolique. Nous avons aussi ouvert en 5 jours sur notre plateforme https://smartidf.services/fr une centrale d’achat.

Comment favoriser l’innovation et la transformation digitale? Avant d’être un sujet technique, n’est-ce pas d’abord une question culturelle?

L’innovation, la transformation digitale est avant tout un sujet de leadership. A la Région Ile-de-France, cette vision est portée par la Présidente Valérie Pécresse qui dès le début de son mandat a souhaité faire de l’Ile-de-France la première smart Région d’Europe pour en faire une réalité dans la vie de chacun et embarquer dans ce projet les 12 millions de Franciliens, les entreprises et les collectivités locales. Mais pour parler de transformation digitale, il faut avant tout des réseaux, une infrastructure et nous avons mis 60 millions d’euros pour faire arriver le THD dans toute la Région, ce qui fait de nous aujourd’hui la Région la mieux fibrée de France (même s’il reste encore du travail)

La question de la donnée a aussi une place prépondérante et nous avons souhaité rendre cela concret et surtout utile pour chacun, grâce à la plateforme Île-de-France Smart Services (https://smartidf.services/fr ).  Il s’agit d’un agrégateur de données citoyennes, publiques ou privées avec un double numérique 3D. En créant une plateforme référence en Europe, nous permettrons une gestion « désilotée » des données en respectant strictement les enjeux de sécurité, de souveraineté et de protection de l’individu.

 

Quelles mesures la région IDF peut-elle prendre pour accompagner les habitants et les entreprises, en matière de recherche, de numérique et d’innovation? Quelles sont les forces de cette région pour faire face à la crise?

Pour illustrer cet accompagnement de la Région en matière d’innovation et de transformation numérique, je citerai l’exemple du  Pack IA co-piloté par le Hub France IA, l’IMT TeraLabet qui permet à  des PME et ETI de se lancer dans leur premier projet IA et bénéficier d’un accompagnement personnalisé de 3 mois, de l’idée à la mise en production, subventionné à 50% par la Région. BearingPointBusiness & Decision CapgeminiQuantmetry et Institut de Recherche Technologique SystemX ou des start-ups du Hub FranceIA comme Amiral TechnologiesAnotherBraincraft aiDataswati et XXII sont mobilisés pour les PME et ETI.

Aujourd’hui pour préparer l’avenir, nous nous mobilisons aussi sur le quantique, dont l’écosystème académique, industriel et de startups est d’une force exceptionnelle que peu d’autres régions au monde peuvent revendiquer et qui doit participer à la souveraineté industrielle numérique européenne. Enfin, nous allons soutenir davantage l’innovation en santé, (bioproduction, medecine du futur…) ; c’est tout l’enjeu de notre plan industrie santé que nous présenterons avec Medicen à l’automne. Dans ce cadre, nous venons de lancer le prix des innovateurs en santé dont l’appel à candidature est en cours.