Le 15 mai 2017, Edouard Philippe donnait sa première interview au journal télévisé de TF1.

Il déclarait alors : « Je suis un homme de droite pour des raisons simples. La valeur cardinale en société est la liberté. La liberté économique, de pensée et d’expression. L’autorité de l’Etat doit être maintenue ».

Le 3 juillet dernier, donnant également sa première interview au journal télévisé de TF1, le nouveau Premier ministre, Jean Castex déclarait : « Avant de donner des solutions, je souhaite ouvrir des concertations, que l’on discute avec la Nation, avec les partenaires sociaux, dans les territoires, avec tous les acteurs pour associer le plus possible à la recherche de solutions ».

Deux hommes, deux méthodes, deux temps différents. Mais le défi d’Emmanuel Macron ne sera-t-il pas de concilier ces deux approches, de réussir le fameux « en même temps » afin de répondre aux enjeux de notre pays ?

Brice Soccol, Président de Public & Private Link.